Rôti en croûte végétal

Comme moi, vous êtes à la recherche d’un plat festif qui épate vos invités tout en ménageant votre ligne? Je vous propose cette recette, certes laborieuse, mais dont le succès est garanti!

Pâques approchant, mon niveau de stress grimpait, grimpait et allait bientôt crever le plafond. On ne se refait pas; une fois de plus, je m’y prenais à la dernière minute et la question me taraudait: que servir au menu du grand jour à toute la belle famille réunie? Hors de question que je me rabatte sur les classiques et fasse faux bond à mes bonnes habitudes, ce n’est pas parce que c’est Pâques qu’il faut se laisser aller! Oui, mais comment concilier diététique et invités heureux et rassasiés?

La chance m’a souri, comme à son habitude au dernier instant, et l’inspiration est arrivée sous la forme d’une recette trouvée sur un blog: un rôti en croûte à base de lentilles, champignons et marrons – mon dilemme avait trouvé solution! Je ne vous cacherai pas, j’y ai passé la soirée de la veille de Pâques, mais sans aucun regret car fière du résultat! Bien entendu la recette initiale a subi quelques modifications au passage, parce que je ne sais pas vous, mais moi, c’est plus fort que moi, je dois y mettre mon grain de sel (sic)! Sans compter qu’il faut parer aux petits imprévus…

Prévoyez bien 2 heures pour tout le processus, entre la préparation, la réfrigération et la cuisson, c’est long! Vous voilà prévenus!

Voici donc les (nombreux) ingrédients:

une abaisse de pâte feuilletée

1 aubergine

5-7 marrons congelés

1 tasse lentilles vertes

1/2 tasse quinoa

2 gousses d’ail

2 càs moutarde

100 g champignons

persil

thym

origan

2 càs bouillon de légumes

1/2 tasse chapelure

1 oignon

1 branche de céleri

50 g noix de Grenoble

2 càs graines de lin moulues

1/2 verre cidre*

1 càs huile d’olive

*pour ma part, n’ayant pas eu de cidre sous la main, j’ai utilisé une bière Gueuse, qui a un petit goût de cidre… probablement un mélange vinaigre balsamique et bière fait aussi l’affaire!

rôti en croûte 1

Faites cuire les lentilles pendant 15 min, puis ajoutez le quinoa et laissez cuire à petit bouillon pendant encore 10 min. Egouttez, laissez refroidir. Pendant ce temps, hachez finement l’oignon et la branche de céleri et faite sauter dans une poêle anti-adhésive avec  2 gousses d’ail pressées dans un peu de bouillon de légumes. Mélangez 2 càs de graines de lin moulues avec 6 càs d’eau, laissez reposer 5 min pour qu’elles forment une sorte de gel. Transférez les lentilles et le quinoa dans un grand bol et écrasez grossièrement à la fourchette. Incorporez-y le mélange oignon-céleri, 1 càs de moutarde, le gel de graines de lin, les herbes aromatiques, le cidre et assez de chapelure pour que le mélange forme une pâte épaisse. Assaisonnez.

Hachez finement les champignons, les noix et les marrons décongelés. (J’ai utilisé un robot, avec pour résultat une pâte plutôt qu’un hachis). Assaisonnez et faites revenir à la poêle quelques minutes avec une gousse d’ail pressée, pour que les champignons rendent leur eau et exhalent leur arôme. Saupoudrez d’un peu de thym et réservez.

Coupez le « chapeau » de l’aubergine et positionnez-la à la verticale. Avec un couteau bien aiguisé, coupez des tranches fines dans la longueur (essayez d’obtenir des tranches régulières de 2-3 mm d’épaisseur). Ce n’est pas grave si elles ne sont pas parfaites!

Il est temps d’assembler votre chef d’oeuvre. Sur une feuille de Saran (film alimentaire), étalez les tranches d’aubergine en les faisant se chevaucher légèrement. A l’aide d’un pinceau, enduisez-les d’un peu d’huile d’olive. Appliquez le mélange lentilles-quinoa en une couche épaisse. Enduisez cette couche d’une càs de moutarde. Etalez enfin le mélange champignons-noix-marrons. Commencez à rouler serré, à l’aide de la feuille Saran, pour former un cylindre. Déposez le cylindre encore couvert de film alimentaire au réfrigérateur pour min 15 min (ou toute la nuit, si vous devez interrompre la préparation). Etalez l’abaisse de pâte feuilletée, disposez le cylindre enrobé de tranches d’aubergine au milieu. Humectez les bords de la pâte feuilletée et roulez serré, en faisant se superposer les bords. Pliez et coupez l’excédent de pâte feuilletés aux extrémités.

Votre rôti en croûte est prêt pour la cuisson. Pour lui donner un style, pratiquez de fines entailles dans la pâte feuilletée. Si vous souhaitez qu’il soit bien doré sur le dessus, vous pouvez l’enduire d’un peu de café dilué (si, si) ou de lait végétal. Faites cuire à 180°C pendant 30 min. Laissez refroidir avant de le trancher. Servez nappé par exemple d’une sauce  la moutarde et accompagné d’une belle salade verte.

 

 

 

2 réflexions sur “Rôti en croûte végétal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s